29 janvier 2014 ~ 0 Commentaire

Kling klang, du und ich…

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Voulez-vous encore chanter ? N’hésitez pas !

KLING KLANG

Keimzeit

1. Ich steck dir die halbe die Tüte Erdnusschips in deinen zuckersüßen Mund.
Find dich in einem Comicheft wieder, fotografier dich bunt.
Graffitis machen graue Wände lebendig, ich wünschte ich könnt das auch.
Doch wie ich überleg, was ich denn wirklich kann, seh ich, dass ich zu nichts taug.

Refrain:
Kling Klang du und ich, die Strassen entlang.
Kling Klang du und ich, die Strassen entlang.

2. Für diesen Ausblick dich in die Kamera zu kriegen, haut mal wieder nicht hin.
Komm und lass uns heute noch nach England fliegen – god save the Queen
An der Westküste dann die Promenade runter, wo schon der Kapitän wartet.
« Guten Tag, zweimal bis nach Feuerland bitte! »
Das Schiff ist leicht entartet.

Refrain:
Kling Klang du und ich, die Strassen entlang.
Kling Klang du und ich, die Strassen entlang.

3. Bloß von hier weg – so weit wie möglich.
Bis du sagst « es ist Zeit, wir müssen aus Feuerland zurück -
Nach Hause – im Wienerwalzerschritt. »

Refrain:
Kling Klang . . .

 

 

1. Je te mets la moitié du paquet de cacahuètes dans ta bouche douce et sucrée

Je te retrouve dans un album de BD, je te prends en photo, de toutes les couleurs.

Des graffitis rendent les murs gris vivants, j’aimerais bien pouvoir en faire autant.

Mais tandis que je réfléchis à ce que je sais vraiment faire, je m’aperçois que je suis bon à rien.

 

Kling, klang, toi et moi, le long des rues.

Kling, klang, toi et moi, le long des rues.

 

2. T’avoir dans l’objectif à cet instant, ça ne marche toujours pas.

Viens et prenons l’avion dès aujourd’hui pour l’Angleterre –god save the Queen.

Sur la côte ouest, descendre la promenade où le capitaine nous attend déjà.

« Bonjour, deux billets pour la Terre de Feu s’il vous plait ! »

Le bateau est un peu bizarre.

 

Kling, klang, toi et moi, le long des rues.

Kling, klang, toi et moi, le long des rues.

 

3. Partir d’ici, c’est tout, aussi loin que possible.

Jusqu’à ce que tu dises : « il est temps, il faut quitter la Terre de Feu 

Pour rentrer  la maison … sur un pas de valse viennoise ».

 

Kling, klang, toi et moi, le long des rues.

Kling, klang, toi et moi, le long des rues.

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Imnotaprettyblogger. |
Be skinny, be perfect. |
ALAE et ALSH du Pays de Tar... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Options For Programs In for...
| Cake & Fruit
| Actus Infos